Rechercher
  • kym Lalima

Connexion

Dernière mise à jour : 25 janv.

A travers les fissures de ton armure

Je vois la lueur de ton âme

Je la ressens malgré le froid du métal et le peu de sa naissance

Je peux pulser au rythme de tes impulsions implosives

Vivre tes minutes d’éclosions lumineuses et tes éternités de sombre béatitude Si tu me laisses entrer


Elle martèle ta peur du vide

Je l’entends au creux de moi

Je pleure ce qu’elle détruit en célébrant ses constructions

J’aime le son de l’eau qui coule sur les joues les jours de grands vents

Cette danse du nous qui se reconnaît au centre du chaos Quand tu me laisses entrer


Cette tendresse qui flotte entre tes moments de détresse

J’aime sa sensation de douceur sur la peau

Le velour de cet instant qui naît de tes espoirs

Accroche-toi sur ces notes diffuses saupoudrées dans l’immensité de tes silences

Elles sont tiennes et miennes Quand nous nous rencontrons


Au cœur de ce nous qui bouscule nos ébauches d’être vrai

Parmi les miniatures de nos effleurements et les cassures de nos essais ratés

Baigne dans la lumière le désir entre deux battements d’ailes

Du retour à l’essentiel d’être tout simplement Nous



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout